Témoignage d'une survivante de la Shoah : Edith Davidovici ou l'hymne à la vie

Antisémitisme/Racisme, Femmes de paroles - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Edith Davidovicci

 Edith Davidovici ou l'hymne à la vie.

" On ne peut pas vivre avec son malheur d'avant"

Edith Davidovici y croit fermement.
Déportée à l'âge de 20 ans, elle a réussi à "mettre de côté " cette partie de sa vie. Pourtant elle a dû faire face à l'horreur la plus absolue : Auchwitz.
Mariée depuis 4 mois,elle sera déportée avec son mari et sa belle-soeur. Enceinte, elle saura cacher son état, protégeant vainement cet enfant qui naîtra pour mourir. Malgré tout, elle s'en sort. Grâce à la foi.

" J'ai réussi à avoir la vie sauve grâce à la foi, l'Emouna que j'avais pendant et après la déportation. C'est un don de Dieu et l'avoir est un trésor inestimable. "

Cette étincelle d'espoir qu'elle savait rallumer tous les vendredi soir avec une bougie achetée à prix d'or.
Au prix d'une tranche de pain, repas d'une journée, cette même étincelle qui a su la faire revenir de l'Enfer. Mais aussi avec cette volonté de croire que rien n'est vraiment fini, qu'il reste toujours un peu d'espoir même dans le plus grand désespoir. Croire que le meilleur reste à venir, même quand le pire n'est pas encore passé. Que chaque jour est peut-être le dernier, le dernier de cet enfer maudit, dont le souvenir reste à jamais marqué tel que ce numéro tatoué sur son bras.

Edith pourquoi tant d'horreurs ?

"Lorsque du bien nous arrive, on le reçoit sans chercher à comprendre, nous considérons que c'est normal, que c'est un dû .Nous devons avoir la même attitude face aux épreuves, aussi dures soient-elles. Nous ne sommes pas en mesure de juger l'Histoire du monde . Il ne faut pas penser que la Shoah est une punition, car tous ceux qui sont partis étaient "purs."

Edith considère qu'elle a eu de la chance. Chance de ne pas avoir été tondues elle et sa belle-soeur, chance d'avoir eu un tatouage de plus petite taille, piètres détails semblent-ils, mais dans l'antichambre de la mort, l'espoir est roi.
Peut-être qu'Edith à su mieux que d'autres capter les signes d'espoir que lui envoyait la vie "La notion du bonheur ne s'apprécie pas dans l'absolu dit-elle, mais relativement au malheur des autres ".

Fille du Rabbin Stern, elle a reçu une éducation stricte, riche d'enseignement, riche d'amour vrai.
Cet amour qu'elle savait inaltérable.
"Je savais que mes parents m'attendaient et qu'ils priaient pour moi". Ces parents qui ont su forger son capital confiance. Confiance en soi, confiance en Dieu mais n'est-ce pas un peu la même chose ?

C'est cette force qui lui a permis d'avoir de la chance. La chance n'est pas un privilège, c'est la récompense de l'optimisme.

Croire, c'est avant tout croire en la vie et croire en la vie, c'est croire en Dieu."Une fois mort, on ne sert plus à rien" Edith nous donne l'exemple d'une jeune fille très pieuse qui continua à jeûner le lundi et le jeudi, elle mourut deux mois plus tard.

Edith, elle a pu retrouver ses parents après la guerre , son mari ne reviendra pas. Elle commencera une nouvelle vie avec un ancien déporté . C'était l'unique façon de pouvoir recommencer : "il fallait qu'on ait vécu la même chose, dit -elle, sinon ce n'était pas possible". Erudit en Thora, apprécié par son père , il devient son mari et le père de ses cinq enfants, tous mariés aujourd'hui.

Sensibilisée au sujet de l'éducation des enfants, elle pense qu'il faut responsabiliser les enfants très tôt, savoir aussi doser sévérité et amour et si il est vrai que les enfant ont des droits "ils ont aussi des devoirs, et que l'habitude de la rigueur aide à franchir les moments difficiles de la vie. Ce sont les personnes les plus gâtées qui sont le moins aptes à surmonter leurs épreuves."affirme -t -elle.

Aujourd'hui grand-mère comblée, elle sait pourtant que les souvenirs ne sont jamais très loin, il suffit de laisser entrouvrir la porte de la mémoire pour que tout à coup éclate ce qui semblait être un volcan à jamais éteint.
On dit que seules les pierres ne pleurent pas. Pour Edith, et pour d'autres, il y a des pierres qui non seulement pleurent mais parlent bien plus qu'un livre, ce sont celles de Yad Vaschem.

Deux plaques de marbre au nom de son enfant et de son mari. Il lui reste des dates surtout une, celle du 25 décembre d'autres fêtent Noël, même chez nous, pour elle son fils aurait eu un an de plus.

 

Claudine Douillet/ Agnés Lerbré.

   La foi

Il est écrit dans la Thora que Dieu créa le monde par la justice, puis il y mêla sa miséricorde.
Ce qui fait que la vie est un mélange d'événements joyeux, et d'autres tristes. Ceci peut nous rendre perplexes et engendrer nos questions. C'est à cela que la prière nous répond. Elohim représente Dieu de justice qui, à travers les lois immuables de la nature, se manifeste à son peuple par la loi de la Révélation qui représente le droit et la loi dans leur intangibilité.

Il faut faire le vide de ses préoccupations pour pouvoir accueillir Dieu.
Son souffle ne peut se déposer que chez ceux qui ont fait une place pour l'épanouissement de leur foi
l' Empreinte de Dieu.
Dans notre vie quotidienne, trois fois par jour, nous disons le Shema.Israel- acte de foi- ",Ecoute Israël que Dieu de justice et Dieu de miséricorde ne sont qu'Un." Après le shema, l'on dit tout bas : " Béni soit le nom de son règne glorieux à tout jamais ».

C'est notre voeux le plus ardent comme annonciateur des temps à venir. C'est pourquoi ce voeux est prononcé à voix basse, jusqu'à ce qu'il puisse devenir le cri d'hommage de toute l'humanité car ce Dieu n'est encore que notre Dieu mais deviendra herad, l'Unique de tous les hommes .L'amour de Dieu s'acquiert en étudiant assidûment la Thora et en donnant à nos enfants une éducation empreinte du plus grand sérieux religieux.

Dieu a fait l'homme à son image. Dans tout homme, réside une étincelle divine. C'est elle qui nous rattache à la foi, l'Emouna. Il faut être capable de se mettre à l'écoute de cette étincelle.

Espérons que le Messie viendra bientôt pour que le monde entier écoute cette étincelle.

Amen

Edith Davidovici

 

Vos réactions

  1. c.rymer@orange.fr'Rymer Chantal

    Bonjour, je cherche à avoir des nouvelles de Mme Davidovici. Je suis son ancienne kinésithérapeute ….l si vous la voyez, transmettez lui SVP mon meilleur souvenir de moments exceptionnels passés avec elle…… Mon tel ‘ 0494800634. Merci

    Répondre
  2. sarah_aiach@hotmail.fr'Benhamou sarah

    Bonjour,
    Je souhaiterai entrer en contact avec Mme Davidovici est ce possible ?
    En vous remerciant

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi