Antisémitisme : le Périgord une terre d'espérance pour les Juifs de France

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Haïm Korsia terre d'espérance la Dordogne

Le Périgord est une terre d'espérance" dit le grand rabbin de France en visite en Dordogne
Le grand rabbin de France, Haïm Korsia tenait ce dimanche après-midi une conférence à Périgueux sur la place du judaïsme en France devant plus d'une centaine de participants. L'occasion de rendre hommage, aussi au rôle du Périgord dans l'accueil des Juifs alsaciens pendant la guerre.

Plus d'une centaine de personnes ont assisté hier à une conférence sur la place du judaïsme en France aujourd'hui à la synagogue de Périgueux. Conférence animée par le grand Rabbin de France Haïm Korsia. Des membres de la communauté juive de Dordogne, mais aussi de simples habitants des Périgueux, des représentants des musulmans aussi avaient fait le déplacement.

Et cela dans un contexte de très forte hausse des actes antisémites en France l'an dernier. +74% d'actes antisémites en 2018 par rapport à 2017. Le chiffre avait été donné il y a quelques mois par le gouvernement.

Et il correspond à une réalité difficile vécue par les Juifs. Pas forcément en Dordogne, mais dans bien d'autres coins de France estime Alain Teschner vice-président de la communauté juive de Périgueux.

"C'est au quotidien que l'on a ce genre d'informations par nos amis à Paris ou à Bordeaux, qui portent la kippa, et qui sont agressés dans la rue. Ce ne sont pas des actes aussi graves que Charlie Hebdo ou l'hyper casher, mais ce qui est grave c'est que cet antisémitisme s'est banalisé" dit-il

Et l'inquiétude est grande même parmi les Juifs du Périgord et de Charente, comme pour Gérard Benguigui, de l'institut Yad Vashem, à Angoulême : "Il y a effectivement des endroits de France où la vie n'est plus possible. 10% de la population juive de France est en danger là où elle vit, c'est une tâche sur l'honneur de la République. Vous connaissez le vieux dicton yiddish, "heureux comme Dieu en France" et bien il est évident qu'aujourd'hui ce dicton n'a plus cours" explique-t-il.

Dans ce contexte il était normal d'organiser une conférence pour repréciser les choses de dissiper les fantasmes dit Alain Teschner. Réaffirmer la fraternité entre tous les Français, Juifs ou pas.

Le Périgord, terre d'accueil et d'espérance

Et cela dans une terre du Périgord perçue comme une terre d'espérance par le grand rabbin de France Haïm Korsia :

"Périgueux et le Périgord en général, c'est une terre d'espérance. Le judaïsme alsacien a été refoulé littéralement ici, avec une très grosse communauté qui a fait souche et qui a gardé malgré tout l'espérance. _Donc c'est un lieu d'exil et en même temps un lieu qui a porté la présence des Justes_, qui sont sauvé des personnes et donc l'âme de la France" dit-il

Le Périgord où le dialogue inter religieux a été entamé il y a plusieurs années maintenant, d'ailleurs le président des musulmans de Périgueux avait fait le déplacement, avec un message. "Je veux juste signaler, que l'être humain est au dessus de toute religion.Il doit être respecté tel qu'il est. Notre religion nous dit de respecter tout être humain, avec ou sans religion" dit-il

Un dialogue inter religieux salué hier par le grand rabbin de France, qui a plaidé longuement pour la fraternité en France :

"Si on commence à dire pas lui, pas lui, pas lui, à la fin on sera seul. Il y a une belle phrase d'un pasteur allemand qui disait : quand les nazis sont venus et qu'ils ont pris les handicapés, j'ai rien dit je n'étais pas handicapé, quand ils ont pris les communistes, j'ai rien dit, j'étais pas communiste, quand ils sont venus qu'ils ont pris les Juifs, j'ai rien dit, je n'étais pas juif. Et quand les nazis sont venus me prendre, il n'y avait plus personne pour crier. En fait on ne se rend pas compte que nos micro abandons, nos failles, nos faiblesses, un jour se retournent contre nous. Donc il ne faut rien laisser passer" dit-il.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi