Antisémitisme : l'actrice Catherine Jacob non juive confrontée à l'antisémitisme

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, International - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
L'ACTRICE FRANÇAISE NON JUIVE CATHERINE JACOB CONFRONTÉE À L'ANTISÉMITISME

L'actrice française Catherine Jacob a déclaré lundi lors d'un entretien avec le réseau Europe 1 qu'elle était confrontée à l'antisémitisme à cause de son nom.

«Je ne suis pas juive, mais je suis toujours la cible d'un antisémitisme primaire», a déclaré Catherine Jacob, mieux connue pour ses rôles dans Tatie Danielle et Life is a Long Quiet River.

La star de 62 ans a déclaré qu'elle était souvent interrogée sur son nom à consonance juive et que la requête était toujours: "interrogée avec une grimace ... C'est fou."

Elle a dit que son nom dérive du jacobite du 17ème siècle, de qui elle est descendue.

Les commentaires de Catherine Jacob, qui interprétait une mère juive dans le film de Lorraine Levy en 2004, La première fois où j'avais 20 ans , ont suscité une large réaction en France, où le gouvernement a publié un rapport en février selon lequel les incidents antisémites avaient augmenté de 74% en 2018. La France a une communauté juive de près d'un demi-million.

L'acteur français et juif, Yvan Attal a réalisé une comédie à succès de 2016, Les Juifs (le titre français se traduit par " Ils sont partout" ), examinant des stéréotypes antisémites. L'acteur a déclaré qu'il avait réalisé le film en réponse aux meurtres perpétrés dans l'école juive à Toulouse en  OZAR HATORAH en 2012.

L'actrice française et juive, Mélanie Laurent,  joue le rôle d'une juive qui combat les nazis et aide finalement à tuer Hitler dans Inglorious Basterds de Quentin Tarantino.
Elle interprète également le rôle d'une infirmière dans le film La Rafle de 2010,  sur le thème de la rafle du Vel d'Hiv, par la police française et qui ont été déportés dans  camps de concentration pendant la seconde guerre mondiale.

«Dans les manuels scolaires, il y a, je ne sais pas, deux lignes à ce sujet», a déclaré Mélanie Laurent dans une interview . "C'est pourquoi il était si important de faire un tel film pour les Français."

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi