Antisémitisme: la page Facebook de Jeremy Corbyn soutenue et gérée par le Hamas

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Hamas et Jeremy Corbyn antisémitisme , antisioniste

La page Facebook de Corbyn soutenue et gérée par le Hamas
La page Facebook "Nous soutenons Jeremy Corbyn", qui compte 72 000 membres, est gérée depuis la bande de Gaza depuis 2017.

Les responsables du Hamas à Gaza et à Londres soutiennent le Parti travailliste de Jeremy Corbyn, en prévision des élections générales de jeudi au Royaume-Uni.

Selon Tazpit Press Service (TPS), la page Facebook "Nous soutenons Jeremy Corbyn", l'un des réseaux de soutien de Corbyn les plus importants et les plus influents au monde compte quelque 72 000 membres, est gérée depuis la bande de Gaza.

Pendant plus de deux ans, la page a été gérée par Walid Abu Rouk, un habitant de Khan Yunis dans la bande de Gaza, après que les membres du Parti travailliste l'aient ajouté comme directeur de page en juin 2017, le déclarant "notre homme à Gaza". Abu Rouk a confirmé à TPS qu'il était le directeur de la page jusqu'à récemment.

Cependant, M. Rouk a aussi des liens évidents avec la propagande du Hamas. Une source de la bande qui souhaitait garder l'anonymat a déclaré au TPS : " Abu Rouk sert la campagne d'information du Hamas et s'en inspire ".

Le fonctionnaire a déclaré que Rouk est un maillon clé dans le service de propagande en langue anglaise du Hamas grâce à son excellente maîtrise de la langue anglaise, et qu'il opère sous la direction des responsables du Hamas.

Ces dernières années, le Hamas a commencé à placer son personnel dans des lieux stratégiques pour les médias, notamment en tant que gestionnaire des pages Facebook. Gaza ne dispose pas d'un système de presse libre ; au contraire, les organes d'information de la bande de Gaza sont tenus de remettre la gestion de leurs comptes de médias sociaux au Hamas pour qu'il les contrôle.

Parlant avec TPS, M. Rouk a dit qu'il écrit pour Al Jazeera, le réseau de nouvelles qatarien affilié aux Frères musulmans, pour PALESTINE 24, et pour Middle East Eye. Il est également le fondateur du site média GP+ basé à Gaza, qui est dirigé par Muhammad Ibrahim Madun, un journaliste souvent cité internationalement comme affilié du Hamas.

Mais ses liens s'étendent au-delà du Moyen-Orient et à Londres : il écrit également pour Memo Monitor, un journal basé à Londres, considéré comme l'un des médias des Frères musulmans. Memo Monitor publie souvent du contenu pro-Corbyn et travailliste.

Un autre journaliste principal de Memo Monitor, Motasem Dalloul, également résidant à Gaza, édite le site Web des Journées de Palestine, affilié au Hamas. Selon une source à Gaza, Dalloul édite également le contenu en anglais sur le site officiel du Hamas al-Risala, et est une figure clé dans les efforts de propagande en langue anglaise du Hamas.

Dalloul et Rouk nient se connaître, malgré le fait qu'ils travaillent pour le même site web sur des contenus complémentaires, et malgré le fait que Rouk ait posté des prières et des vœux de bonheur pour son " ami le plus cher " Dalloul lorsque ce dernier a été blessé il y a plusieurs années.

M. Rouk plaide également en faveur d'un boycott des médias israéliens et a déclaré qu'il n'accepte de coopérer avec les médias israéliens que s'ils passent par le bureau Memo à Londres.

Sous sa direction, les membres de la page de soutien de M. Corbyn n'avaient pas le droit d'afficher des liens vers les tabloïds britanniques du Daily Mail et du Sun, qui ont tous deux favorisé les conservateurs récemment.

En plus de ses rôles dans les médias, Rouk écrit également pour Jewish Voice for Peace (JVP), un mouvement soi-disant juif connu pour son soutien au mouvement Boycott, désinvestissement et sanctions, BDS.

Il a continué à promouvoir les flottilles de la liberté dans la bande de Gaza, qui visaient à briser les mesures de sécurité israéliennes dans la mer Méditerranée. Les flottilles étaient dirigées par Viva Palestina, une organisation créée par l'ancien homme politique George Galloway, qui avait été expulsé du parti travailliste sous sa précédente direction pour antisémitisme.

Viva Palestina, qui est enregistrée au Royaume-Uni, opère sous les instructions de Zaher Birawi, qui a été identifié par la sécurité israélienne comme l'un des hauts responsables du Hamas au Royaume-Uni. Une source dans la bande de Gaza a dit à TPS que Birawi gère toutes les relations entre le Hamas et le Royaume-Uni, et qu'il est connu pour détenir le "dossier Corbyn-Hamas".

Un autre des organisateurs de la flottille est Khadijah Hasssan, convertie à islam d'origine britannique, qui s'est installée à Gaza sous les auspices de l'Association des universitaires religieux du Hamas. Elle est une militante travailliste connue et elle est active dans le mouvement BDS.

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi