Antisémitisme : la haine des Juifs orthodoxes déguisée en série télévisée -vidéo-

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
La haine des juifs ultra-orthodoxes déguisé en série télévisée

La série télévisée canadienne "Nurses" (Brothers), qui est également diffusée sur le réseau américain NBC et les services de streaming de Universal Media Corporation, a reçu ces derniers jours de nombreuses critiques pour une scène diffusée lors du dernier épisode de la saison.

L'épisode de cette série mettant en scène des juifs orthodoxes, n'acceptant pas une greffe d'organes de non-juifs afin de sauver un des leurs a été supprimé.


L'épisode en question mettait en scène un juif ultra-orthodoxe nommé Israël, qui a refusé les soins médicaux en raison de ses croyances religieuses.

Plus précisément, le patient a refusé d'avoir une greffe osseuse pour sauver sa jambe parce qu'il craignait que l'os ne provienne du corps d'un non juif .


Tout au long de l'épisode, on peut voir les soignants d'Israël essaient de le persuader lui et sa famille d'accepter ce traitement, mais la famille s'y oppose pour des raisons religieuses.

Le père d'Israël va jusqu'à se disputer avec le personnel médical, qui lui explique qu'une greffe d'os d'un cadavre est la meilleure solution pour son fils, Israël, le père est choqué -

"une jambe morte d'un non juif , d'une femme occidentale en plus  ", ce qui fait dire à l'un des soignants pour le taquiner  "ou d'une femme arabe, Dieu nous en préserve ".

Israël lui-même abandonne également le processus de transplantation et dit que «seul Dieu corrige ce qu'il a créé».

L'épisode a été diffusé pour la première fois il y a deux semaines et n'a pas rencontré beaucoup de critiques au début, à l'exception d'un article en colère sur le blog culturel de New York "Jew In The City".

Puis de plus en plus de téléspectateurs de l'épisode ont exprimé leur colère sur les réseaux sociaux et ont également encouragé les organismes juifs aux États-Unis et au Canada à condamner l'épisode et son contenu.

Un tweet populaire sur Twitter présentait la scène accompagnée de la légende

"Les mensonges et la calomnie mènent à la violence" et Sefi Kogan - responsable du Young Jewish Leadership Program à l'American Jewish Conference - a écrit: "Je pense que c'est la scène la plus antisémite que j'aie jamais vue dans une série télévisée ...

"Il n'y a pas d'interdiction pour la greffe osseuse. Les scénaristes l'ont inventée"

Le Centre Simon Wiesenthal de Los Angeles et travaillant à préserver la mémoire de l'Holocauste et à protéger les populations juives a publié une déclaration condamnant les producteurs ;

"Les juifs orthodoxes subissent de violents crimes de haine à New York. Les juifs sont la première cible des crimes de haine aux États-Unis. Une attaque bon marché et répugnante qui se déguisait en drame télévisé. "

La branche canadienne des Alliés a également condamné les «infirmières» et écrit
«les stéréotypes troublants présentés dans ce chapitre sur les« infirmières »causent un grand tort aux juifs, et en particulier aux croyants orthodoxes. Nous appelons les producteurs à assumer leurs responsabilités et à en être tenus responsables, c'est un scandale."

En réponse à l'affaire, le réseau américain NBC a annoncé qu'il ne diffusera plus l'épisode et qu'il le supprimera des services de streaming dont il est propriétaire.

Plus tôt cette semaine, le réseau l'a critiquée pour une blague diffusée lors de l'émission de croquis «Saturday Night Live».

Au cours du flash de nouvelles humoristique de l'émission, le présentateur a dit  que la moitié de la population israélienne avait déjà été vaccinée contre le coronavirus , ajoutant

«et je suppose que c'est la moitié juive». L'American Anti-Defamation League a condamné la blague, affirmant que la blague de Saturday Night Live "était conforme aux stéréotypes antisémites".

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi