Antisémitisme : La campagne #weremember pour combattre la haine des Juifs

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
#weremember c'est bientôt à notre tour de prendre la parole

Bientôt, les survivants de l'Holocauste ne seront plus  là pour témoigner, c'est maintenant à notre tour de parler.

À l'approche de la Journée internationale du souvenir de l'Holocauste, ensemble, nous devons nous rappeler aux autres pourquoi 6 millions de Juifs ont été assassinés par les nazis.

Dans 25 ans, il est probable qu'aucun survivant de l'Holocauste ne sera encore en vie.

En tant que juif, je suis effrayé par l'apparence du monde en 2020. La montée de l'antisémitisme que nous connaissons aujourd'hui, aux États-Unis et ailleurs, ressemble étrangement à l'Europe de 1933.

Le ministère de l'Intérieur en Allemagne a signalé l'année dernière que les incidents antisémites dans ce pays avaient augmenté de près de 20% entre 2017 et 2018, atteignant 1799 crimes à motivation politique avec un motif antisémite présumé en 2018, selon les dernières données disponibles. Pourtant, l'Allemagne ne fournit pas de protection policière aux synagogues.

À Yom Kippour l'année dernière, un suprémaciste blanc aurait tué bien plus que les deux innocentes victimes tuées si Roman Yossel Remis n'avait pas courageusement protégé ses compatriotes à Halle . Lorsque j'ai visité cette ville allemande quelques semaines seulement après l'attaque, j'ai été choqué qu'une maison de prière juive historique, qui avait survécu même aux nazis, ait été abandonnée à son propre sort, laissée seule face à la haine, sans surveillance et sans défense.

Au cours du premier semestre 2019 , il y a eu près de 800 incidents antisémites aux États-Unis y compris l'attaque d'une synagogue à Poway , en Californie, qui a fait une femme décédée - et l'année s'est terminée sur une note tout aussi pénible. Alors que les Juifs du monde entier célébraient Hanoukka le mois dernier, un petit groupe d'adorateurs à Monsey, New York, a été attaqué par un fanatique brandissant des machettes alors qu'il se réunissait chez un rabbin pour la fête.Plus tôt dans le mois, trois innocents ont été abattus dans un supermarché casher de Jersey City par les deux mêmes tireurs qui ont tué un policier à proximité.Cette effusion de sang vient s'ajouter au flux apparemment sans fin d'agressions verbales et physiques lancées contre des Juifs dans des quartiers orthodoxes . Et l'année précédente a vu la pire attaque contre les Juifs de l'histoire du pays, lorsqu'un homme armé a tué 11 personnes lors des services du matin du Shabbat à la synagogue Tree of Life à Pittsburgh .

Le taux d'augmentation des crimes antisémites aux États-Unis et à l'étranger devrait effrayer tous les citoyens, où qu'ils vivent dans une communauté à forte population juive ou non. Nous avons tous la responsabilité de tirer la sonnette d’alarme afin d’éviter de nouvelles violences car, sans contrôle, nous connaissons trop bien les horreurs qui menacent. Nous devons empêcher l’histoire de se répéter.

À l'approche de la Journée internationale du souvenir de l'Holocauste, nous devons ensemble nous rappeler aux autres pourquoi 6 millions de Juifs ont été assassinés par les nazis: Parce qu'ils étaient juifs.

Les survivants de l'Holocauste qui partagent si courageusement leurs histoires ont pris sur eux de revivre les horreurs qu'ils ont vécues pour que personne d'autre ne le vive à leur tour.

Mais avec le nombre de survivants vivants qui diminue rapidement, il est plus impératif que jamais que chaque personne ayant une conscience se charge à son tour d'éduquer les autres sur ce qui peut arriver si la haine et le mal sont laissés à se propager sans contrôle.

 Les atrocités de l'Holocauste ne doivent pas être oubliées, et la meilleure façon de garantir cela passe par une éducation organisée, formelle et omniprésente sur l'Holocauste.

 Je suis reconnaissant aux dirigeants mondiaux comme la chancelière allemande Angela Merkel , qui, le mois dernier, lors de sa visite à Auschwitz pour la première fois en tant que chef de file de son pays, a déclaré publiquement son engagement personnel ainsi que l'Allemagne à accroître l'éducation à l'Holocauste. Et il reste encore beaucoup à faire.

Nous devons encourager les dirigeants du monde entier à résister à une nouvelle vague de haine horrible. Pour freiner la montée de l'antisémitisme et de la bigoterie, nous avons besoin d'action, pas de mots.

 Pour la quatrième année, le Congrès juif mondial dirige la campagne #WeRemember , rassemblant les gens sur les réseaux sociaux pour lancer une conversation sur le besoin critique de l'éducation sur l'Holocauste. Le projet est simple, mais extrêmement percutant, et tout le monde peut y participer.

D'ici au 27 janvier, date à laquelle la campagne culminera avec la commémoration officielle du 75e anniversaire de la libération d'Auschwitz-Birkenau, prenez une photo de vous - ou en groupe - avec une pancarte qui dit «Nous nous souvenons», et puis postez-le sur vos plateformes de réseaux sociaux préférées à l'aide du hashtag #WeRemember.

Je vous implore de vous joindre à nous pour affirmer avec force qu’ensemble, «Nous nous souvenons».

Lorsque le monde était silencieux, des millions de personnes innocentes ont été systématiquement assassinées de sang-froid. Unissons nos forces et élevons la voix pour garantir que les atrocités de l'Holocauste ne se répéteront jamais.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi