Antisémitisme : deux ans et demi de prison pour avoir écrit des graffitis antisémites

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Russie deux ans ferme pour avoir écrit des graffitis antisémites sur un bâtiment résidentiel

Un tribunal russe a infligé à un jeune homme une peine de deux ans et demi de prison pour avoir écrit des graffitis antisémites sur un immeuble résidentiel.

Un tribunal de district de la ville de Kourgan, près de la frontière entre la Russie et le Kazakhstan, a confirmé cette semaine la peine inhabituellement lourde, infligée à un jeune homme âgé de 23 ans par un tribunal de première instance a annoncé mercredi Kommersant .

L’homme, qui n'a pas été nommé dans le rapport, était en état d’ivresse quand il a violé la loi contre la haine raciale en appelant à des activités extrémistes, a déclaré le tribunal.

La condamnation tient également compte des condamnations antérieures de l'auteur pour vol de voiture, a ajouté le rapport. Il n'a pas dit ce que l'homme a écrit ou dessiné.

Les dirigeants de la communauté juive russe ont exprimé leur gratitude à la justice pour son approche stricte vis à vis de l'antisémitisme.

Le président russe Vladimir Poutine, dont le gouvernement est largement perçu comme contrôlant le pouvoir judiciaire, s'est souvent élevé contre l'antisémitisme.

Des groupes de surveillance, y compris des groupes critiques pour Poutine, affirment que la Russie ne compte que quelques dizaines de cas par an de violences ou d'intimidations antisémites - une fraction bien moindre que celle constatée dans la plupart des pays d'Europe et en particulier en France et en Belgique où la montée de l'antisémitisme est banalisée.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi