Un algorithme israélien attrape les terroristes en ligne

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Les Arabes se plaignent d'un algorithme israélien qui attrape des terroristes en ligne

Au début du mois de septembre, les forces de sécurité de l'Autorité palestinienne (AP) ont arrêté Issa Amro d'Hébron, militant des droits de l'homme et fondateur de Youth Against the Settlements, pour avoir soutenu sur sa page Facebook le journaliste Ayman Qawasmeh, qui avait appelé le président Mahmoud Abbas à démissionner. L'arrestation s'inscrivait dans le cadre d'une campagne grandissante de l'Autorité palestinienne visant à incarcérer des utilisateurs de Facebook critiquant le gouvernement à Ramallah.

Mais d'après les journalistes Nadim Nashif et Marwa Fatafta, qui écrivent pour le Open Democracy, la campagne de l'Autorité Palestinienne n'a rien à voir avec les efforts de Tsahal pour identifier et arrêter les terroristes présumés sur la base de leurs activités en ligne. Selon les auteurs, depuis 2015, Israël a emprisonné environ 800 Arabes palestiniens pour du contenu subversif posté en ligne.

Le programme d'algorithmes surveille des dizaines de milliers de comptes Facebook

Le programme d'algorithmes surveille des dizaines de milliers de comptes Facebook

Nashif et Fatafta suggèrent que le renseignement israélien a développé un algorithme prédictif de contrôle qui analyse les médias sociaux et identifie les suspects. Le programme d'algorithmes surveille des dizaines de milliers de comptes Facebook basés dans l'AP, à la recherche d'éléments tels que des photos de terroristes tués ou emprisonnés par Israël. Il surveille également l'activité de parents, d'amis, de camarades de classe et de collègues de terroristes récemment tués. Il évalue ensuite leur risque potentiel.

Ce système prédictif utilise des données sur les dates, les lieux et la nature des crimes passés pour donner aux stratèges de la police des renseignements des indices sur les endroits où les patrouilles de police doivent intervenir ou maintenir leur présence afin d’avoir les plus grandes chances de dissuader ou de prévenir de futurs crimes.

L'efficacité du contrôle prédictif a été testée par le service de police de Los Angeles, qui a constaté que son exactitude était deux fois supérieure à celle de ses autres méthodes. Cependant, un audit de 2015 réalisé par le LAPD a montré que 33% des rapports d'activités suspectes ont été déposés contre des Noirs et que 50% des femmes ayant déposé des déclarations d'activités suspectes étaient noires.

De toute évidence, ce qui est un obstacle à Los Angeles fonctionne très bien pour la sécurité israélienne, qui n'a aucun problème à identifier un segment entier de la population comme des terroristes potentiels.

Source : The Jewish Press

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi