Alain Soral condamné à 10.000 euros d'amende.

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
10 000 euros la quenelle pas assez cher payé pour ce gros naze alain sonal

"Quenelle" au Mémorial de l'Holocauste de Berlin: Alain Soral condamné à 10.000 euros d'amende.
On apprend, par l'intermédiaire du vice-président du BNVCA, Sylvain Zenouda, que l'essayiste d'extrême-droite Alain Soral a été condamné aujourd'hui à 100 jours-amendes (à raison de 100 euros par jour) par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir diffusé, fin 2013, une photo où on le voyait faire une "quenelle" - au Mémorial aux Juifs assassinés d'Europe, situé à Berlin.
Alain Soral a également été condamné à verser 14.001 euros de dommages et intérêts aux associations qui s'étaient portées parties civiles, dont le BNVCA.

Celui-ci a par ailleurs obtenu que la photo incriminée soit retirée du site de l'essayiste, avec une pénalité de 500 euros par jour de retard.

Dans son jugement, le tribunal a estimé qu'au vu des engagements publics de l'essayiste, cette photographie « ne [pouvait] être perçue que comme une injure visant la communauté juive dans un de ses lieux les plus symboliques et les plus sacrés ».
Notons enfin qu'en cas de non-paiement, les jours-amendes se transformeront en jours de détention : le condamné devra alors effectuer "tout ou partie de sa peine" en prison.

Le BNVCA salue avec satisfaction la décision du Tribunal Correctionnel de Paris qui ,a condamné Alain Soral à 100 jours d'amende d'un montant unitaire de 100 euros, soit 10.000 euros d'amende, pour avoir posté une photo le représentant au Mémorial de l'Holocauste à Berlin en train de faire le geste de la "quenelle".qui a circulé sur plusieurs sites internet

Outre l'amende pour injures à caractère racial, le tribunal l'a condamné à verser 14.001 euros de dommages et intérêts au profit des sept associations qui s'étaient constituées parties civiles.

Le tribunal condamne le sieur Soral à verser 1500 euros au BNVCA présent en qualité de partie civile et représenté à l'audience par Maitre Nicolas Salomon,

Soral est contraint à faire disparaitre cette sous peine de 100 euros par jour de retard.
Fin 2013, la photo d'Alain Soral faisant ce geste controversé dans les allées de la fondation commémorative des juifs assassinés en Europe avait commencé à circuler sur plusieurs sites internet.

Alain Soral n'était ni présent ni représenté lors de la lecture du jugement.
Le BNVCA reste vigilant et continuera à pourchasser tous les auteurs d'actes, d'injures, agressions physiques ou morales de nature antisémite,y compris celles exprimées sur les sites internet


Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi