Al-Qaida, une femme menace la France

Actualités - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
                                     Al-Qaida, une femme menace la France

candidat.jpgArticle paru dans "ELLE", le 30/01/08

« La France sera punie pour son allégeance à l’Amérique. » Ces propos, qui glacent l’échine, ont été tenus le 21 janvier dernier par Fatiha Mejjati, « la veuve noire d’Al-Qaida », confirmant au « Parisien » les risques d’attentats dans l’Hexagone. Réaction du politologue Antoine Sfeir*.

ELLE. Comment expliquer le basculement de cette ex-« femme libérée », autrefois auteure d’un mémoire contre la polygamie ?
ANTOINE SFEIR. Il faut remonter à la guerre du Golfe, en 1991, et à l’humiliation ressentie dans plusieurs pays arabes, où la victoire américaine a pu précipiter certaines personnes dans l’intégrisme.

ELLE. Ces menaces sont-elles crédibles ?
A.S. Oui, mais les risques ne datent pas d’hier. Entre 2003 et 2007, les services secrets ont déjoué d’autres attentats sur notre territoire. Ce qui est nouveau, c’est qu’Al-Qaida médiatise ses menaces.

ELLE. Pourquoi choisir Fatiha Mejjati comme porte-parole ?
A.S. Al-Qaida a besoin de communiquer. Quoi de plus fort qu’une femme qui connaît la civilisation occidentale, l’a adoptée puis rejetée ? Et cette femme voilée, dont on ne distingue plus aucun contour, incarne une angoisse terrifiante.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi