Airbnb annule la décision de mettre sur liste noire des propriétés juives de Judée-Samarie

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Airbnb annule la décision de mettre des propriétés juives en Judée-Samarie sur liste noire

Le service d'accueil en ligne Airbnb a annoncé mardi qu'il avait annulé sa décision de novembre de mettre sur liste noire environ 200 propriétés appartenant à des Juifs en Judée-Samarie et avait réglé toutes les poursuites judiciaires.

"Selon les termes du règlement, Airbnb ne poursuivra pas la mise en œuvre de la suppression des inscriptions de la plate-forme en Judée-Samarie ", a déclaré la société dans un communiqué. "Nous comprenons la complexité du problème qui a été abordé dans notre précédente déclaration politique, et nous continuerons d’autoriser les inscriptions sur l’ensemble de la Judée-Samarie, mais Airbnb ne tirera aucun profit de cette activité dans la région".

Au lieu de cela, tous les bénéfices iront à des groupes à but non lucratif "dédiés à l'aide humanitaire au service des populations de différentes parties du monde ".

"Airbnb s'est toujours opposé au mouvement BDS. Airbnb n'a jamais boycotté Israël, les entreprises israéliennes ou les plus de 20 000 hôtes israéliens qui sont actifs sur la plate-forme Airbnb ", a ajouté la société. "Nous avons toujours cherché à rassembler les individus et nous continuerons à travailler avec notre communauté pour atteindre cet objectif."

Alan Dershowitz, spécialiste en droit constitutionnel et professeur émérite à la faculté de droit de l'Université Harvard, a déclaré au JNS qu'il était en contact avec Chris Lehane, responsable de la politique mondiale et des affaires publiques d'Airbnb, le pressant d'annuler sa décision. Après une visite de la Judée-Samarie en décembre, Lehane était apparemment "à l'étude" à l'époque.

"Espérons qu'ils s'y tiendront ", a dit Dershowitz. "Avant, ils disaient qu'ils le feraient, et ils n'ont pas tenu leur promesse."

"C'est un bon résultat, a-t-il ajouté. "Je vais appeler Chris Lehane, le féliciter de cette décision et l'exhorter à la conserver."

Le Shurat HaDin Law Center et la Conférence des présidents des principales organisations juives américaines ont fait partie des groupes pro-israéliens qui ont célébré ce revirement après des mois de pressions continues exercées par les communautés pro-israéliennes et juives.

"C'est une puissante défaite pour le mouvement de boycott anti-israélien ", ont-ils déclaré dans un communiqué. "D'autres compagnies internationales ont besoin d'apprendre des leçons similaires."

"Il s'agit d'une décision cruciale compte tenu de la grande visibilité d'Airbnb et de l'attention accordée à son annonce antérieure ", ont déclaré Arthur Stark, président de la Conférence des présidents, et Malcolm Hoenlein, vice-président exécutif et CEO. "On craignait non seulement qu'elle ne soit discriminatoire, mais qu'elle n'établisse un précédent pour d'autres entreprises et qu'elle ne soit présentée comme un appui au mouvement BDS".

"Nous félicitons les personnes et les organisations qui se sont prononcées contre cette politique et ont fait pression sur Airbnb d'une seule voix, et nous félicitons les plaignants qui ont porté plainte pour contester la légalité de la politique, ainsi que les États qui ont déclaré publiquement que l'application de la politique empêcherait Airbnb de bénéficier de contrats publics," a déclaré Roz Rothstein, co-fondateur et CEO de StandWithUs à JNS. "Ce résultat démontre que les entreprises qui souhaitent s'engager dans un boycott discriminatoire contre Israël seront les plus touchées par une telle décision."

Sarah Stern, fondatrice et présidente de la Fondation pour la Vérité au Moyen-Orient, a déclaré à JNS que la décision de mardi représentait "une immense victoire contre les politiques préjudiciables et discriminatoires du mouvement BDS " et que "les autres entreprises ayant décidé de soutenir le mouvement BDS seraient avisées d’en prendre note".

Elle a déclaré que "les détenteurs musulmans et chrétiens de propriétés en Judée et en Samarie étaient clairement autorisés à inscrire leurs propriétés sur le site, alors que les propriétaires de maisons juives n'étaient pas autorisés à le faire, ce qui est clairement discriminatoire envers ceux qui pratiquent le judaïsme".

Le B'nai B'rith International a également salué cette décision, affirmant que ses "actions antérieures, hautement discriminatoires, n'ont servi qu'à enhardir les opposants palestiniens et encourager le mouvement BDS visant à délégitimer Israël ".

Mort Klein, président de l'Organisation sioniste d'Amérique, a déclaré que la décision était "une rétractation nécessaire et importante". "Airbnb a fait ce qu’il fallait et a annulé sa décision antérieure de stigmatiser et de cibler les biens juifs de cette manière", a-t-il déclaré à JNS.

"Nous sommes reconnaissants à Airbnb et à son cofondateur Brian Chesky de nous avoir écoutés, nous et l'ensemble de la communauté, et d’avoir corrigé leur politique d'inscription. Nous nous félicitons également de leur rejet clair du BDS et de leur adhésion au marché israélien ", a déclaré Jonathan Greenblatt, PDG de l'Anti-Defamation League.

Source : jns.org

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi