86% des immigrants qui ont reçu la nationalité israélienne ne sont pas juifs

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Culture, Israël, Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
86% des immigrants qui ont reçu la nationalité israélienne ne sont pas juifs

Les données officielles du ministère de l'Intérieur ont révélé que seulement 14% de ceux qui ont reçu la citoyenneté israélienne ces dernières années en vertu de la loi du retour sont eux-mêmes juifs, tandis que 86% ne le sont pas et ont  immigré en Israël en tant que descendants ou conjoints de juifs. 

Selon les données de la Population and Immigration Authority, publiées à la demande de l'Association Hadash (Religious Freedom and Equality), de début 2012 à fin octobre 2019, 179.849 immigrants sont arrivés en Israël, mais seulement 25.375 d'entre eux sont juifs.

En revanche, 154.474, environ six sur sept, ne sont pas reconnus comme tels - pas en termes de L'enregistrement des "autorités civiles" - dirigées par le ministère de l'Intérieur - et, bien sûr, non conforme à Halacha, comme l'exige le grand rabbinat.

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi