8 policiers égyptiens tués dans une attaque dans le nord du Sinaï

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
8 policiers égyptiens tués dans une attaque dans le nord du Sinaï

Selon les révélations de trois sources de sécurité à Reuters, l'attaque a été perpétrée avec une voiture de nettoyage des rues préalablement piégée que les assaillants avaient volée quelques jours plus tôt.

Au moins huit policiers ont été tués lors d'une attaque sur un point de contrôle dans la ville d'al-Arish dans le nord du Sinaï lundi, selon des sources médicales et de sécurité.

L'attaque a été lancée avec une voiture de nettoyage piégée que les assaillants avaient volée quelques jours plus tôt. Après l’explosion de la bombe, les attaquants ont tiré avec des fusils et jeté des grenades fusées au point de contrôle, ont-ils ajouté.

Le nord du Sinaï

Le nord du Sinaï

Aucune revendication immédiate de responsabilité n'a été émise pour l'attaque qui a également blessé 13 personnes, dont quatre civils. La police a trouvé le corps d'un des assaillants qui conduisait le véhicule qui a explosé.

L’insurrection islamiste dans la péninsule du Sinaï a gagné en rythme depuis que les militaires ont renversé le président Mohamed Morsi des Frères musulmans, le plus ancien mouvement islamiste d'Egypte, à la mi-2013 suite à des manifestations de masse contre son gouvernement.

Le groupe militant mettant en scène l'insurrection au Sinaï a promis l'allégeance à l'Etat islamique en 2014 et a adopté le nom de « Province du Sinaï ». Il est blâmé pour le meurtre de centaines de soldats et de policiers égyptiens depuis lors.

À la fin novembre, l'Etat islamique a revendiqué l'attaque d'un poste de contrôle de sécurité qui a tué 15 soldats.

Dans son magazine hebdomadaire en ligne Al-Nabaa publié en novembre, l'Etat islamique a exhorté ses membres à rejoindre d'autres branches du groupe actives dans des zones comme le Sinaï, la Libye, le Yémen et l'Afrique de l'Ouest, dans le cas où ils n'auraient pas la possibilité d'atteindre son califat auto-déclaré en Irak et en Syrie .

Source : Jpost

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi