17% des arabes israéliens soutiennent l’Etat Islamique

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
17%des arabes israéliens soutiennent l’Etat Islamique

Environ 57 pour cent des Arabes israéliens disent que le Mouvement islamique les représente vraiment, selon une nouvelle étude menée par le professeur Sammy Smooha de l'Université de Haïfa, qui sera publiée dans son intégralité lundi lors d'une conférence à Givat Haviva.

Un nombre écrasant des Arabes israéliens - 82 pour cent - a convenu que l'État islamique est une organisation terroriste extrémiste et qu’eux en tant qu’Arabes, en ont honte tandis que 17% ne sont pas d’accord, a déclaré Smooha, soulignant que ces statistiques incluent les Druzes et Arabes chrétiens.

Si on ne prend en compte que les Arabes musulmans, 18% ne sont pas d'accord avec l'énoncé. Parmi les répondants de l'enseignement supérieur, 20% sont en désaccord.

Parmi ceux qui se sentent plus proche de la branche nord du Mouvement islamique, 28% sont en désaccord avec l'énoncé.

Ces chiffres montrent donc que les Druzes et les arabes chrétiens sont contre l’EI. En effet, en Syrie, l’EI massacre les druzes syriens dont beaucoup trouvent refuge en Israël pour se faire soigner. On se souvient des manifestations des druzes israéliens de cet été quand leurs frères syriens ont été bombardés par le régime d’Assad. Les druzes et les arabes chrétiens sont également mieux intégrés dans la société israélienne car beaucoup d'entre eux servent dans l'armée ou la police.

17%des arabes israéliens soutiennent l’Etat Islamique

Smooha attribue les chiffres concernant les arabes musulmans à la possibilité que certains Arabes israéliens voient le groupe [EI] comme une puissante entité qui peut résister à Israël et aux grands acteurs mondiaux. Cela reflète également leur évaluation négative de leurs conditions en Israël.

"Certaines de ces personnes sont parties pour combattre en Syrie" et représentent "une minorité qui est très opposée à la coexistence», qui espère remplacer Israël par la violence de l’État islamique, a-t-il ajouté.

Environ 31% des Juifs aimeraient retirer le droit de vote des arabes à la Knesset, il a continué.

Smooha dit que 42% de tous les Arabes en Israël se définissent comme des sympathisants, des militants ou des membres d'une des deux factions du Mouvement islamique.

Lorsqu'on leur a demandé quel mouvement ou partis politiques les répondants se sentaient le plus proche, "La plupart des gens a mentionné les partis politiques, mais 9,4% ont dit qu'ils étaient plus proches de la branche nord du Mouvement islamique", a dit le professeur.

La branche sud participe à la politique israélienne via le parti Liste Arabe Unie, qui dispose actuellement de trois membres siégeant à la Knesset, dans le cadre de la liste commune.

Smooha dit que la liste commune, pour laquelle 83% des Arabes israéliens ont voté à la dernière élection, est très populaire parce que la majorité est considérée comme représentative.

La plupart des Arabes israéliens aimeraient faire partie de la coalition gouvernementale, car cela pourrait alors avoir plus d'influence sur leur vie quotidienne, a-t-il dit. La majorité de la population israélo-arabe est pragmatique et veut utiliser son pouvoir politique pour influencer le changement des politiques, améliorer les conditions de vie, réduire la violence au sein de la communauté et augmenter le logement abordable, a dit Smooha.

Source : jpost.com

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Dans le cas contraire des poursuites pourront être engagées.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi