10 choses que vous ne saviez pas encore sur la fête de Pessa'h en Israël

Actualités, Culture, Fêtes, International, Israël, Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
10 choses que vous ne saviez pas encore sur la Pâque juive en Israël

Préparez-vous à dégrafer vos ceintures de pantalon! La fête juive de la Pâque est à nos portes, ce qui signifie que des milliers de matzots, de verres de vin et de biscuits aux arachides bizarrement délicieux sont sur le point d'être consommés lors d'innombrables repas familiaux dans le monde entier.

Ce n'est pas différent en Israël, bien sûr, où la semaine de vacances va être célébrée avec beaucoup d’entrain. Cependant, les fêtes en Terre Sainte ont des aspects uniques, certains plus bizarres que d'autres.

Voici 10 faits amusants qui rendent la fête de Pessa’h en Israël si spéciale.

En Israël, un citoyen arabe achète tous le chametz du pays.

Les Juifs ne sont pas censés posséder de chametz, ou nourriture à base de levain, dans leurs maisons pendant les fêtes. L'Etat d'Israël fait exactement comme beaucoup de ses citoyens juifs et vend tous ses produits levés à une connaissance non juive. Il ne s'agit pas seulement de farine, mais d'usines, de boulangeries, de cuisines et de magasins entiers.

Depuis une vingtaine d'années, l'heureux acheteur est Hussein Jaber, un arabe Israélien qui achète tout au ministre des Finances et aux rabbins en chef d'Israël pour une énorme somme, pour annuler l'accord une semaine plus tard, lorsque les fêtes sont terminées.

La Pâque est la saison ultime de la randonnée pédestre

Si vous avez l'intention de faire un tour en Israël pendant Pessa’h, prenez une longue et profonde respiration. Les fêtes d'une semaine sont les meilleures vacances de l’année. Non seulement les enfants ne vont pas à l'école et de nombreux parents ne travaillent pas, mais le temps est absolument idéal pour la randonnée pédestre, le kayak, le vélo et toutes sortes d'autres activités en plein air. Mais ne vous laissez pas décourager par la foule - emportez un sandwich à la matzah et profitez du temps pas encore brûlant avec les autres.

Les Israéliens ne célèbrent qu'une seule nuit de Seder

De nombreux juifs hors d'Israël font deux soirs de Seder. En plus d'aider à éviter les disputes sur le côté de la famille avec lequel célébrer l'événement, cette coutume a pour but de garantir que le Seder se déroule définitivement le bon soir.

Dans l'Antiquité, les autorités de Jérusalem déterminaient chaque début du mois juif et diffusaient le message aux communautés de la diaspora par l’intermédiaire d'un messager. On craignait que les nouvelles voyagent trop lentement, et entraînent les personnes vivant en dehors d’Israël à célébrer les fêtes le mauvais jour. Pour résoudre ce problème, il a été décrété que chaque Yom Tov (jour de fête) devait être célébré pendant deux jours, juste au cas où.

Des siècles plus tard, ce décret est toujours largement respecté par les communautés juives du monde entier. Mais en Israël, comme par le passé, une journée est encore considérée comme suffisante. Ne soyez donc pas surpris que les Israéliens restent bouche bée à l’idée d’avoir deux réunions familiales aussi importantes un jour après l’autre.

Les embouteillages du soir du Seder

Un jeune Israélien fait voler un cerf-volant pour passer le temps alors qu'il est coincé dans un embouteillage sur la Route 6, dans le nord d'Israël, pendant les vacances de Pessa'h. Photo de Hadas Parush / Flash90

Un jeune Israélien fait voler un cerf-volant pour passer le temps alors qu'il est coincé dans un embouteillage sur la Route 6, dans le nord d'Israël, pendant les vacances de Pessa'h. Photo de Hadas Parush / Flash90

En parlant de soirée du Seder, il n'y a rien de tel que les embouteillages de la nuit du Seder pour vous faire regretter de ne pas célébrer la fête sur une île isolée, idéalement vide, plutôt que chez votre belle-mère.

Puisque tout le monde prévoit de s'asseoir pour dîner à peu près à la même heure, les routes sont absolument bouchées dans les deux ou trois heures qui précèdent le coucher du soleil. Assurez-vous de partir longtemps à l'avance (au moins quelques heures) et pensez à passer la nuit chez votre hôte afin de ne pas vous joindre aux milliers d'autres personnes font le trajet du retour tard le soir.

La nuit du Seder est toujours inexplicablement froide.

Un dernier fait amusant sur la soirée du Seder qui n'est pas basé sur une recherche particulière mais seulement sur des années de déception récurrentes : La Pâque est officiellement le début du printemps, mais ce n'est certainement pas le cas lorsque vous gelez dans vos vêtements de fête neufs et ridiculement légers, et que vous avez été assez bêtes pour penser qu'ils seraient parfaitement adaptés à l'occasion. Apportez un chandail ou un châle avec vous au souper, surtout si vous festoyez à Jérusalem.

Ce que les Israéliens mangent à Pessa’h dépend de leurs origines familiales.

La règle générale pour Pessa’h est de ne pas manger de grains levés. Mais pour beaucoup de Juifs, en particulier d'origine européenne, les restrictions ne s'appliquent pas seulement aux céréales levées, mais aussi au riz, aux légumineuses et même aux arachides. La raison ? On a toujours craint qu’ils soient mélangés avec de la farine fabriquée à partir de grains interdits.

Israël est le foyer de nombreuses cultures et traditions et les coutumes alimentaires diffèrent grandement d'une famille à l'autre - alors assurez-vous de demander s'il est acceptable d'apporter avec vous cette salade de quinoa.                                                                                      

La matzah à la pâte à tartiner au chocolat est un trésor national

Faites comme tous les Israéliens et savourez le petit-déjeuner pascal le plus festif possible : un matzah (ou deux) recouverte de pâte à tartiner au chocolat. Oui, c'est très gras et sucré. Mais c'est aussi incroyablement délicieux. Et ne vous inquiétez pas si vous vous abstenez de légumineuses pendant Pessa’h - la marque locale israélienne de pâte à tartiner au chocolat est kasher pour Pessa’h pour tous. Allez, faites-vous plaisir.

Les allées des supermarchés deviennent bizarres

Les articles non casher pour la Pâque sont couverts dans un supermarché israélien. Photo par Igal Vaisman via shutterstock.com

Les articles non casher pour la Pâque sont couverts dans un supermarché israélien. Photo par Igal Vaisman via shutterstock.com

Bien que l'État vende lui-même son hametz avant la Pâque (voir n° 1), cela ne signifie pas pour autant que tous les produits au levain sont expédiés très loin et mis sous clef.

Dans de nombreux supermarchés, par exemple, les articles incriminés sont simplement emballés et gardés de côté pour la semaine, au lieu d'être emportés et rangés. C'est un spectacle étrange, avec des allées entières drapées de tissu ou de papier. Ne soyez tout simplement pas tenté d'attraper le hametz qui se cache derrière – vous n’aurez pas le droit de l’acheter et cela pourrait mettre les autres mal à l'aise.

Des milliers de personnes se rassemblent pour la bénédiction sacerdotale à Jérusalem

Des milliers de personnes priant à l'unisson au Mur occidental de Jérusalem est un spectacle vraiment magnifique. Cela arrive deux fois par an, pendant les jours de demi-fête de Souccoth et de Pessa’h, lorsque des foules de fidèles se rassemblent pour recevoir la bénédiction sacerdotale.

Si vous voulez y assister, allez-y  à pied ou en transport en commun, arrivez tôt et apportez un chapeau et beaucoup d'eau. Et profitez de ce moment spécial.

La plus grande soirée de Seder au monde accueille des Israéliens, mais pas en Israël

Devinez où se déroule la plus grande soirée de Seder du monde. Indice : ce n'est pas en Israël. Ni à New York, Miami, Londres ou Paris. C'est à Katmandou, au Népal. Oui, vous avez bien lu.

Le Népal est l'une des destinations les plus populaires pour les jeunes Israéliens après l'armée, et en général, cela coïncide avec Pessa’h. Cela signifie que chaque année, des milliers ( !) d'Israéliens célèbrent la fête là-bas, mais dans un cadre moins traditionnel.

Au cours des 30 dernières années, l'organisation juive Chabad a organisé d’immenses Seders pour les randonneurs dans la région de Katmandou, atteignant des listes d'invités de 2.000 personnes. Les participants viennent de tous les horizons - laïcs, traditionalistes, orthodoxe - ce qui fait du Seder népalais un événement festif et inspirant.

Voir notre article : http://www1.alliancefr.com/actualites/immenses-seder-pessah-monde-nepal-thailande-asie-chabad-fete-judaisme-6076128

Source : Israel21C

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi